Les Revues
Synergies

du GERFLINT


































































SYNERGIES PORTUGAL
ISSN :  2268 - 493X
ISSN de l'édition en ligne : 2268 - 4948 
mise en ligne : 29 mai 2021

Numéro 8  - Année 2020
Revue du GERFLINT




Traduire la culture : transfert et créativité


  Coordonné par  Ana Clara Santos





Synopsis
Numéro complet



SOMMAIRE

Ana Clara Santos
Avant-propos


Traduction et transferts : importation et réception
des biens littéraires et artistiques

Cristina Robalo Cordeiro
Le traducteur et sa conscience

Ana Clara Santos
Répertoire(s) et transferts culturels au théâtre au XIXe siècle

Licínia Rodrigues Ferreira
Guerre contre le gallicisme ! L’intervention de la censure
dans la réception du théâtre français au Portugal au XIXe siècle

Luís Carlos Pimenta Gonçalves
Traductions de Madame Bovary au Portugal entre le XIXe et le XXIe siècle

Fernando Carmino Marques
Un siècle de traductions françaises de Le Gardeur de troupeaux d’Alberto Caeiro

Ana Maria Binet
D’Omar Khayyam à Fernando Pessoa et à Pierre Seghers : traduction, recréation, transfert ?



Traduction et créativité : pratiques de (ré)écriture
dans le milieu littéraire et culturel


Carlos F. Clamote Carreto
La lettre exhumée ou les ambages de la traduction (XIIe-XIIIe siècles)

Paulo César Ribeiro Filho, Cristina Álvares
L’Histoire de Mira, un récit bref dans les mots de Madame d’Aulnoy :
traduction en langue portugaise et réévaluation herméneutique

Maria do Rosário Neto Mariano
Une double hospitalité : Aucun de nous ne reviendra
ou du texte-voix original à son immersion en langue portugaise

Catarina Vaz Warrot
Traduction et créativité : d’un cadre conceptuel à la pratique

Chantal Louchet
Traduction et publicité : analyse comparative du spot publicitaire
de "La vache qui rit" / "A Vaca que ri" (2010)



Annexes

Profils des contributeurs

Projet pour le nº 9 / 2021

Consignes aux auteurs

Publications du GERFLINT




Synopsis

Les auteurs de ce numéro ont su relever le défi et cerner les enjeux de la traduction de la langue et de la culture d’un pays à l’autre, entre la France et le Portugal, entre le Portugal et la France, à différents moments de leurs rapports culturels autour d’une esthétique, d’un auteur ou d’une pratique culturelle donnée. En interrogeant le phénomène de la traduction et de l’importation dans une autre culture, nous soulevons aussi une question centrale au sein de l’histoire culturelle, celle des études de réception et la place de la création au creuset entre production et célébration. Dans sa Petite écologie des études littéraires, Jean-Marie Schaeffer (2011) osait invoquer les « oublis sélectifs » de l’histoire littéraire pour conclure que « ce que la postérité a retenu ne fait sens que si on le situe par rapport à ce qu’elle a oublié ». Quelle place doit-on alors accorder à la traduction et aux textes traduits et adaptés dans l’histoire littéraire et culturelle nationale ?
.